CIRCEE
Centre d’Information, de Recherche et de Consultation sur les Expériences Exceptionnelles

Categories

Accueil > Présentation de Circée > Qu’est-ce qu’une expérience exceptionnelle ? > Les expériences de hantise et de poltergeist

Les expériences de hantise et de poltergeist

L’expérience de hantise correspond à une phénoménologie spécifique qui se traduit par l’impression de vivre dans un lieu hanté. Environ 10 % de la population dit s’être trouvé, au moins une fois dans sa vie, dans un lieu qu’elle a considéré comme tel. Dans certains cas, cette expérience prend une forme exacerbée, appelée communément "poltergeist", qui dure généralement quelques mois.

Parmi les différents aspects phénoménologiques de ce type d’expérience, nous pouvons tout d’abord remarquer des ressentis et des perceptions particuliers : sensation de présence, courants d’air chaud ou froids, odeur inattendue ou encore comportement jugé étrange de la part des animaux de compagnie. Il peut également s’agir de bruits inexpliqués et du fonctionnement inhabituel du matériel électroménager. Il arrive parfois que se produisent aussi des déplacements et des apparitions inexpliqués d’objets. Dans près d’un tiers des cas, ces différents aspects s’accompagnent de visions ou d’apparitions qui peuvent être perçues par une ou plusieurs personnes.

Ces manifestations sont souvent perturbantes pour ceux qui les vivent, au point qu’elles engendrent parfois une peur intense et un état de détresse psychologique. Cela conduit certaines personnes à contacter des praticiens de l’occulte en vue de faire cesser les phénomènes. Malheureusement, ces interventions ont généralement pour conséquence d’aggraver la situation ou de ne faire cesser les phénomènes que durant une courte période de temps.

Les études de cas mettent en évidence l’importance du contexte psychologique et familial dans lequel se produisent ces expériences. On remarque ainsi dans de nombreuses situations, mais pas systématiquement, la présence d’un ou des adolescents perturbés dans la famille vivant les les phénomènes. Dans la plupart des cas, l’expérience de hantise s’inscrit dans un contexte psychologique particulier et des approches cliniques s’inspirant des thérapies familiales ou systémiques ont pu être appliquées avec succès aux cas de poltergeists.

Les recherches scientifiques sur ce sujet se sont multipliées ces dernières années. Des travaux récents ont ainsi mis en évidence l’impact de facteurs externes comme des champs électromagnétiques complexes et des infrasons pouvant engendrer des altérations perceptives. Des recherches ont également démontré l’importance déterminante du cadre des observations et de la configuration spatiale des lieux réputés hantés.

La nature "objective" de ces phénomènes reste très controversée. Il s’agit en effet dans la plupart des cas de témoignages directs des personnes confrontées aux phénomènes. La priorité est alors d’aider ces personnes, et, si possible, de faire cesser des phénomènes qui sont dérangeants. Une telle approche s’accorde généralement mal avec une vérification dans un cadre expérimental. Néanmoins, certains cas bien documentés, et impliquant des observateurs indépendants, interrogent de possibles interactions entre un sujet et son environnement selon des modalités originales. Cette question reste donc ouverte mais nécessite davantage de recherches pour pouvoir être tranchée. On remarquera dans cette perspective le développement récent de plusieurs modèles associant psychologie et physique et visant à décrire de façon prédictive les différentes phases d’un poltergeist.

Références

Houran, J., & Lange, R. (2001). Hauntings and poltergeists:Multidisciplinary perspectives. Jefferson, NC : McFarland.

Houran, J., Kumar, V., Thalbourne, M. A., & Lavertue, N. (2002). Haunted by somatic tendencies : Spirit infestation as psychogenic illness. Mental Health, Religion & Culture, 5(2), 119-133.

French, C. C., Haque, U., Bunton-Stasyshyn, R., & Davis, R. (2008). The" Haunt" project : An attempt to build a" haunted" room by manipulating complex electromagnetic fields and infrasound. Cortex, 45(5), 619-29.

Lucadou, W., Römer, H., & Walach, H. (2007). Synchronistic Phenomena as Entanglement Correlations in Generalized Quantum Theory. Journal of Consciousness Studies, 14(4), 50-74.

Persinger, M. A. (2001). The Neuropsychiatry of Paranormal Experiences. Journal of Neuropsychiatry and Clinical Neurosciences, 13(4), 515-524.


Warning: mysql_query(): Unable to save result set in /home/circee/www/ecrire/req/mysql.php on line 193