CIRCEE
Centre d’Information, de Recherche et de Consultation sur les Expériences Exceptionnelles

Categories

Accueil > Actualités > Les besoins de formation des thérapeutes en matière d’expériences (...)

Les besoins de formation des thérapeutes en matière d’expériences exceptionnelles

Elizabeth Roxburgh (sur la photo avec Renaud Evrard) et Rachel Evenden, deux chercheuses du Centre d’étude des processus psychologiques anomaux (CSAPP) de l’Université de Northampton ont mis en place des groupes de discussion avec des thérapeutes afin d’évaluer leurs besoins en matière de formation pour faire face à des personnes vivant des expériences exceptionnelles. Ils ont constitué deux groupes de discussion avec des thérapeutes et ont réalisé une analyse qualitative des thématiques principalement discutées. La majorité des thérapeutes se sentent insuffisamment préparés pour faire face à des récits d’expériences exceptionnelles de la part de leurs patients.

Résumé

‘Il faut avoir été exposé à ça’ : étude des besoins de formation des thérapeutes en lien avec la problématique des expériences exceptionnelles

Deux groupes de discussion thématique, comportant chacun six participants, furent organisés afin d’explorer les besoins de formation des thérapeutes lorsque ceux-ci sont amenés à travailler avec des patients relatant des expériences exceptionnelles (ExE). Les ExE sont des vécus qui "s’écartent de nos expériences personnelles familières et de ce qui est habituellement et ordinairement attendu dans une culture et une époque donnée’ [Braud, W. (2012). Health and well-being benefits of exceptional human experiences. In C. Murray (Ed.), Mental health and anomalous experience (pp. 107–124). Hauppauge, NY : Nova Science Publishers.]. Une analyse thématique révèle quatre thèmes : "Assez souvent, nous sommes pris par surprise parce que c’est un sujet dont on ne parle pas" ; "Il faut avoir cela dans son vocabulaire" ; "Démystifier et valoriser les ExE comme des expériences humaines normales" ; et "Poser la question ou non ?". La plupart des participants se sentaient sous-équipés pour travailler avec des patients relatant des ExE et des suggestions sont faites pour surpasser ce déficit.

Mots-clés : Expériences exceptionnelles, groupes de focus, formation clinique, étudiants, méthodes qualitatives.

Abstract

‘It’s about having exposure to this’ : investigating the training needs of therapists in relation to the issue of anomalous experiences

Two focus groups, consisting of six participants each, were conducted to explore the training needs of therapists when working with clients reporting anomalous experiences (AEs). AEs are those that ‘depart from our own familiar personal experiences or from the more usual, ordinary, and expected experiences of a given culture and time’ [Braud, W. (2012). Health and well-being benefits of exceptional human experiences. In C. Murray (Ed.), Mental health and anomalous experience (pp. 107–124). Hauppauge, NY : Nova Science Publishers.]. A thematic analysis revealed four themes : ‘Quite often we get taken by surprise because it’s a subject we don’t talk about’, ‘It’s just having this in our vocabulary’, ‘Demystifying and valuing AEs as normal human experiences’ and ‘To ask or not to ask ?’. Most of the participants felt that they were unequipped to work with clients reporting AEs and suggestions were made for overcoming this.

Key-words : Anomalous experiences, focus groups, counselling training, students, qualitative methods.

Roxburgh, E.C., Evenden, R.E. (2016). ‘It’s about
having exposure to this’ : investigating the training needs of therapists in relation to
the issue of anomalous experiences.
British Journal of Guidance & Counselling, DOI :
10.1080/03069885.2016.1213375.


Warning: mysql_query(): Unable to save result set in /home/circee/www/ecrire/req/mysql.php on line 193