CIRCEE
Centre d’Information, de Recherche et de Consultation sur les Expériences Exceptionnelles

Categories

Accueil > Recherche > Publications scientifiques > Figures cinématographiques de l’adolescente hantée

Figures cinématographiques de l’adolescente hantée

Renaud Evrard a participé à un ouvrage collectif sur "L’adolescente et le cinéma" (érès, 2013), une opportunité pour questionner la mise en scène de l’expérience de hantise chez certains personnages d’adolescentes.

Résumé :

« Je ne crois pas aux fantômes, mais j’en ai peur », disait la marquise du Deffand, une femme de lettres du XVIIIe siècle. C’est une attitude paradoxale qui est signalée de la sorte. Malgré toute la rationalité de cette incroyance, le fait de parler de spectres, de poltergeists, de maisons hantées, de revenants, donnent encore des frissons. Cela nous renvoie à des images assez effrayantes, aux séquences d’horreur des films Les Autres (Alejandro Amenábar, 2001) ou L’Orphelinat (Juan Antonio Bayona, 2007), ou aux scènes amusantes et ridicules des chasseurs de fantômes baptisés Ghostbusters (Ivan Reitman, sorti en 1984). Il suffirait peut-être de trois petits coups semblant venir du mur, sans raison apparente, pour que les émotions nous gagnent...

Evrard, R. (2013). Montrer la violence intérieure : figures cinématographiques de l’adolescente hantée. In : S. Dupont & H. Paris (dir.), L’adolescente vue par le cinéma (pp. 199-206). Paris : érès.


Warning: mysql_query(): Unable to save result set in /home/circee/www/ecrire/req/mysql.php on line 193